les ecoutes

Publié le 16 Novembre 2014

12ème écoute 30 nov 2014 : revue / re-ouïe

L'oiseau au fond à gauche

collectif pour des écoutes publiques vous invite à écouter :

# 12. revue / re-ouïe

le dimanche 30 novembre à 17h à la librairie Michèle Firk à la Maison de l'arbre, 5 rue François Debergue à Montreuil M° Croix de Chavaux (9)
La proposition

Il y a peu, en librairie, sortait « Marabout » le numéro 1 de la revue Jef Klak, sous-titrée 'critique sociale et expériences littéraires'. Or, accompagnant la revue, il y a un disque de création sonore comportant 9 pièces réalisées pour l'occasion autour du thème de la magie, sous-titré "croire et pouvoir". C'est une excellente nouvelle : une manière d'instiller dans le monde de l'écrit un peu du partage du sensible sonore...

Dans l'équipe de l'Oiseau au fond à gauche, quelques-un-e-s ont collaboré à des revues sonores, comme Jef Klak, La Sonore, ou Perroquet !...

D'où l'idée de cette séance particulière à laquelle nous vous invitons pour écouter ensemble ces créations et discuter des revues sonores : comment et pourquoi sont-elles faites ?

Au programme
  • écoute des pièces de Marabout, un cd de créations sonores accompagnant la revue Jef Klak

  • discussion avec des participant-e-s à diverses expériences de revues sonores

Si vous souhaiter vous inscrire à la newsletter, envoyez votre mail à l’adresse : loiseauaufondagauche@gmail.com

Voir les commentaires

Rédigé par L'oiseau au fond à gauche

Publié dans #Les écoutes

Repost0

Publié le 19 Juin 2014

L'oiseau au fond à gauche

collectif pour des écoutes publiques vous invite à écouter :

# 11. La la la {takatakataka tong tong}

le Dimanche 29 juin à 16h, pendant la Foire à l'autogestion

à La Parole Errante, dans l'amphithéâtre, en extérieur

5 rue François Debergue à Montreuil

M° Croix de Chavaux (9)

La proposition

Quand l'oiseau écoute les humains parler, qu'entends-t-elle-il ? Est-ce une musique ? Pour cette séance d'écoute de pièces radiophoniques, la voix se fait musique, la musique suit la voix, le son oublie le sens, les mots s'écoutent pour leur musicalité et nous prêtons oreille aux tons, aux vitesses, aux accents, aux appuis ou aux hésitations de la parole ; quand des musiciens (mais pas que) font de la radio, qu'est-ce qu'ils nous chantent ? Venez l'entendre au soleil de Montreuil ce dernier dimanche de Juin...

Au programme

Le trésor de la langue, René Lussier, 1990

A partir de 1986, René Lussier et ses musiciens improvisateurs imaginent un « road-movie » sonore sculpté dans le vif des mots, ceux de la rue et ceux des archives politiques et folkloriques du Québec. Pour cette œuvre de collage, Lussier choisit de propulser le rythme en calquant la parole, « en tentant de générer de la musique à partir de la langue parlée ».

La voix des gens, Nicolas Frize, 1997, extrait

Enregistrement de la voix parlée ou chantée de gens habitant la région Nord de Paris. Une fresque musicale et radiophonique, réalisée avec environ 200 voix, comme une sorte de mémoire sonore.

Arcoparlante, Alessandro Bosetti, 2009, extrait

Dans la nuit du 21 mars 2009, Bosetti et un groupe de la radio nationale de Berlin ont réalisé un grand jeu radiophonique de répétition (stille post en allemand, chinese whisper en anglais, téléphone arabe en français) de phrases - provenant de radio longues ondes – prononcées par un présentateur et répétées par les auditeurs... Une expérimentation sur la résistance (ou non) des mots à la déformation.

Scène de Naufrage, Hélène Magne, (pièce de la série des tableaux sonores, Musée des Beaux arts de Brest , 2013)

La mer, familière du regard et de la voix des artistes, n'est pas facile à faire parler. La poésie est usée comme un coquillage. Mais il y a le tableau. Tout ça c'est à cause du tableau. Il était là, du coup je n'ai pas eu peur de l'eau, j'en ai parlé.

Et d'autres pépites à découvrir lors de l'écoute, dont les « pelles sonores » :

La pelle sonore ! est une invitation à réaliser vos propres pièces sonores suivant la thématique proposée par L’Oiseau au fond à gauche… Soyez fous, soyez radiophoniques !

Si vous souhaiter vous inscrire à la newsletter, envoyez votre mail à l’adresse : loiseauaufondagauche@gmail.com

Voir les commentaires

Rédigé par L'oiseau au fond à gauche

Publié dans #Les écoutes

Repost0

Publié le 4 Avril 2014

La proposition

Des qui se passionnent, des qui crient, des qui délirent, des qui rigolent, des qui rêvent, des qui hallucinent, des qui fuient, des qui reviennent et qui mettent le bouton de la radio sur MARCHE, sur ON, sur ENCORE. Des fous. De la radio. Des fous dans la radio, et de la radio à la folie.

C’est le 10e rendez-vous sonore de L’Oiseau au fond à gauche, c’est fou ! C’est bien !

Au programme :
Je suis Frédéric, de Damien Magnette, 38min34, ACSR, Belgique

Frédéric se raconte, se livre, se décrit… Il s’enregistre seul dans sa chambre et nous parle, il glane des sons à droite à gauche, une cafetière, une émission de télé, son père qui tousse… On le suit à travers son quotidien.

Partition pour maison ronde, de Marie Guérin, 10min

Pièce électroacoustique anniversaire et hommage composée au GRM à partir d’archives de 1963 à l’occasion des 50 ans de France Culture et de sa Maison.

Bandes d’amateurs : Mario, de Benoît Artaud, 20min

L’émission « Bandes d’amateurs » est une récolte de perles sonores enregistrées par des amateurs, envoyées sur bandes et cassettes à la radio. L’histoire de Mario est celle d’un homme qui écoutait la radio en buvant un verre d’eau, quand la radio s’est mise à l’écouter.

Je t’embrasse fort, une fiction d’Élodie Fiat, 22min42

Un enregistreur, des lettres sonores, de Claire à Cécile, un rêve d’amitié.

Si vous souhaiter vous inscrire à la newsletter, envoyez votre mail à l’adresse loiseauaufondagauche@gmail.com

Voir les commentaires

Rédigé par L'oiseau au fond à gauche

Publié dans #Les écoutes

Repost0

Publié le 16 Octobre 2013

Fabriquer et écouter : séance spéciale La Pelle Sonore

LA PELLE SONORE

[la pɛl sɔnɔʀ] n.f. – début XXIe ; lat. pela manus sonorus. 1• harangue, invitation à fabriquer des objets sonores. 2• ramassage à la pelle de sons faits-mains. 3• PAR EXT. Cette expression a donné son nom à une rubrique désormais fameuse du collectif montreuillois pour des écoutes publiques L’Oiseau au fond à gauche, où les auditeurs sont invités à réaliser des pièces sonores de la forme de leur choix, en fonction des thématiques des séances d’écoute. → documentaire, fiction, paysage sonore, création musicale. EX. Oh la belle pelle sonore que nous avons écoutée cet après-midi !

Le 24 novembre dernier, nous vous avons proposé une séance d’écoute spéciale Pelle sonore. Vous pouvez enfin écouter ou réécouter les pelles qui nous ont été proposées ! Cliquez ici!

Il s'agissait pour cette séance de vous en invitez à réaliser vous-mêmes une pièce sonore sur la thématique suivante :

LA PAROLE ERRANTE.

La Parole Errante, c’est quoi ? C’est le nom d’un lieu à Montreuil, un espace atypique, lieu de liberté, d'imagination et de création, construit sur les terres du premier studio de Georges Méliès, placé depuis 1986 sous l’aile du poète et dramaturge Armand Gatti et son équipe (c’est là que nous avons constitué le collectif L’Oiseau au fond à gauche, et programmé plusieurs séances d’écoute), un endroit ouvert, traversé de part en part, avec ses murs, ses arbres, ses personnages… C’est également le titre d’une épopée littéraire et autobiographique composée sur vingt ans par ce même Armand Gatti et publiée en 1999… Ce sont aussi trois mots qui laissent songeurs… Enfin c’est à peu près ce que vous voulez, tout ce que vous imaginerez.

Nous vous proposons de réaliser une pièce sonore de 2, 5, 10 minutes ou plus, et de nous la faire parvenir à : loiseauaufondagauche@gmail.com

Toutes les pièces seront écoutables sur le blog de L’oiseau au fond à gauche, et le GCDÉ – le gros comité d’écoute – en fera une sélection pour la programmation de la séance.

Vivement l’embarras du choix...

L’Oiseau au fond à gauche

[si vous souhaitez vous inscrire à la newsletter, envoyez un mail à : loiseauaufondagauche@gmail.com]

La Parole Errante, 9 rue François Debergue, 93100 Montreuil. M° Croix de Chavaux

crédit photo : Unknown, from Wawel Heads cycle, 1959 © Jerzy Lewczyński.

Voir les commentaires

Rédigé par L'oiseau au fond à gauche

Publié dans #Les écoutes

Repost0

Publié le 16 Septembre 2013

Tout l’été, l’oiseau a virevolté sans perdre une plume, dans tous les sens. Il a humé, gazouillé, picoré, écouté et touché de l’aile. Il a recherché le mélange des sens. Entre polysémie et synesthésie, le résultat de ses errances se déclinera en plusieurs formes : fictions, musiques, documentaires, créations sonores sens dessus dessous pour chercher ensemble le son des sens, le sens des sons. A double sens, qu'on vous dit !


Au programme

---Scène de bataille, de Mégabel, 3min14 (commande du musée des Beaux Arts de Brest, à partir du tableau de Jacques Courtois, XVIIème siècle)

Bienvenue au musée de la reine Sofia, pour une visite décalée d'une scène de bataille célèbre, suivez l'audio-guide...

---Madeleine sonore, de Charlotte Bienaimé, 9min44, Arte Radio

Une voix, un bruit, un jeu... Parfois le souvenir est lié de manière très forte à un son. Charlotte Bienaimé croise des récits émouvants et drôles dans lesquels, comme le goût d'une madeleine chez Proust, un petit son (briquet, tourterelle, clés, cascade, jeu vidéo) ravive la mémoire et la réflexion.

---La mort de Marc-Antoine, d'Elisa Monteil, 4min55 (commande du musée des Beaux Arts de Brest, à partir du tableau de Pompeo Batoni, 1763)

Imaginer que dans ce moment funeste, il lui a serré si fort le bras qu'il lui a laissé une ecchymose. C'est le bleu d'Alexandrie. Ce pigment de silicate de calcium de cuivre aujourd'hui disparu, est là comme une ombre présageant de la mort imminente de Cléopâtre.

---La mort de Marc-Antoine, de Juliette Boutillier et Maria-Grazia Noce, 5min26 (commande du musée des Beaux Arts de Brest, à partir du tableau de Pompeo Batoni, 1763)

Comment s'appelle-t-elle ? L'appelle-t-on encore ? On la devine plus qu'on ne la voit. Si elle n'était pas là... ? Figure pensive, nous avons déplacé cette femme de l'obscurité jusqu'à la lumière. Des voix anonymes à bas bruit imaginent et distillent ses pensées intérieures.

---Le langage des fleurs, Métaphore, de François Bayle, 10min36

Pièce électroacoustique issue de L'Expérience acoustique, un cycle de quatorze pièces, réparties en 5 chapitres, et créé au Festival d'Avignon en 1972.


---Passerelle à Asnières, de Marie Guérin, 4min58 (commande du musée des Beaux Arts de Brest, à partir du tableau d'Emile Bernard, 1887)

Une passerelle, entre travail et évasion, entre ici et ailleurs, entre archives et maintenant.

---Débruitage, de Christophe Deleu et François Teste, 53min32, Silence Radio

Le débruitage consiste à éliminer les sons qui peuvent perturber le quotidien des gens : bruits qui dérangent ou qui rappellent de douloureux souvenirs ; paroles blessantes qu’on voudrait faire disparaître ; voix qui inquiètent après avoir été si rassurantes. Encore balbutiant, le débruitage pourrait constituer une révolution sans précédent dans notre rapport à l'espace sonore et modifier la bande-son de notre vie.

---Champagne, d'Anthony Carcone, 5min17, Arte Radio

Le champagne a un goût, une couleur, mais aussi un bruit. Ouverture du bouchon, choix du verre, taille et explosion des bulles... chaque vin est différent. Un vigneron en Champagne nous guide dans cet art exigeant : la dégustation du champ' avec les oreilles.

Si vous souhaiter vous inscrire à la newsletter, envoyez votre mail à l’adresse loiseauaufondagauche@gmail.com

7ème écoute du 29 sept 2013 : double sens

Voir les commentaires

Rédigé par L'oiseau au fond à gauche

Publié dans #Les écoutes

Repost0

Publié le 24 Juin 2013

On est passé devant, l’air de rien. Coincé au bord d’une route, entre deux murs. Abandonné, laissé aux herbes folles. On avait tout laissé de côté depuis le temps, mais en y regardant bien, les souvenirs reviennent. L’oiseau y retourne ce dimanche et se souvient. Petit nid dans l’herbe, ou sur une branche, pour s’y poser. L’écouter et retrouver ces histoires qu’on avait oubliées.

 

Au programme

---Il y avait un petit muret, de Juliette Boutillier et Maria-Grazia Noce

Portraits de lieux et de personnes. Cinq femmes et un homme d’âges différents, dont les réalisatrices, cherchent à tâtons, entre les mailles de leur mémoire, des indices pour récupérer l’image d’un lieu perdu.

---De baraque en baraque de Maïssoun Zeineddine

Tableaux sonores autour du terrain situé au cœur des fameux murs à pêches où de nombreuses familles manouches, puis plus récemment rroms de Roumanie se sont installées selon les diverses époques.

Ce travail est issus de l’exposition « de baraques en baraques » présentée en mars à la bibliothèque Desnos de Montreuil.

---L’enjeu du détail de Emmanuelle Taurines

Un récit en remontée à l’arrière du port de Marseille.

 

 

Contact : loiseauaufondagauche@gmail.com

Pour vous abonner à la newsletter, envoyez votre mail à cette même adresse.

 

 

6ème Ecoute du 30 juin 2013 : Terrain vague
6ème Ecoute du 30 juin 2013 : Terrain vague
6ème Ecoute du 30 juin 2013 : Terrain vague
6ème Ecoute du 30 juin 2013 : Terrain vague

Voir les commentaires

Rédigé par L'oiseau au fond à gauche

Publié dans #Les écoutes

Repost0

Publié le 1 Mai 2013

5ème Ecoute du 26 mai 2013 : A distance

Il y a mille et un chemins pour s'éloigner. Partir, subir un changement
dans sa vie de gré ou contraint. Vivre des péripéties qui bouleversent
l'ordre des choses, parfois si méticuleusement rangées depuis des années,
pour finalement se poser et voir du lointain ce qui était près il y a si
peu. Alors, ce 26 mai on pourrait s'asseoir, s'allonger pour écouter ce son
du lointain qui nous entoure ...

Programme de la séance :

---Station Argentine de Nicolas Glorieux, 9 min 29, Creadoc 2011

Tu descend sous la terre. Tu l'as déjà fait, tout le monde le fait. Il y a beaucoup de bruit, tu colles ta tête contre la glace qui vibre. Le cahotement fait tanguer les sons au tour de toi... Tu ramasses ton sac à dos, sors, achètes un ticket et dans le bus pour l'aéroport, tu évalues ton retard; ça va faire juste. Tu t'envoles, tu voles et tu écoutes. Apparemment, tu vas chercher quelque chose, peut-être quelqu'un... Et tout te ramène a la station Argentine.

---Le prix de l’exil de Yasmina Hamalawi, 50 min 55, ACSR 2012
Rabia vient du Maroc, de Oujda, une ville à l’économie lami­née et où les regards ne se tournent plus que vers « El Kharij », l’extérieur, comme disent cer­tains pour dési­gner l’Europe. Rêvant de chan­ger sa des­ti­née et celle de sa famille, Rabia a décidé de rejoindre cette Belgique incon­nue, fan­tas­mée et riche en pro­messes de len­de­mains meilleurs. Elle ne connaît pas encore le prix de l’exil…

---Kirkjubæjarklaustur de Sebastian Dicenaire, 35 min 11, ACSR 2012
Dans une Islande intem­po­relle en pleine déli­ques­cence, Sven, tou­riste lambda, est aban­donné par ses amis sur la lande déso­lée. Son errance furieuse et ridi­cule l’amènera à croi­ser sur sa route une nuée d’oiseaux phi­lo­sophes, un bas­tion d’autochtones aussi hilares qu’hostiles ou encore un duo d’esprits frap­peurs amnésiques der­niers ves­tiges vivants d’un monde qui part en couilles.
Un road-movie radio­pho­nique absurde et déjanté, 100% réa­lisé à la bouche!

--- Les heures creuses de Mathilde Guermonprez, 30 min 40, ARTE Radio 2008
Mathilde Guermonprez a recueilli les témoignages de deux hommes, un cadre et un ouvrier, qui ont "travaillé toute leur vie" et vivent très mal leur retraite. Un beau montage d'ambiances (essaim d'abeilles, flipper, bruits domestiques) pour une remise en question du travail comme élément central de la vie.

--- La distance de Marie Reinier, 16 min 47, CUEJ 2009
Sortir d’un monde pour entrer dans un autre. Conserver les liens, malgré tout. Et mesurer le fossé, cette "distance" qui engendre la souffrance mais rend aussi tangible le chemin parcouru, celui d’une jeune femme face aux siens.

Nouveauté : La pelle sonore !, c’est une invitation à réaliser vos propres pièces sonores suivant la thématique proposée par L’Oiseau au fond à gauche. Pour la dernière séance de l'année, le thème sera "Terrain vague"

Contact : loiseauaufondagauche@gmail.com

Pour vous abonner à la newsletter, envoyez votre mail à cette même adresse.

Voir les commentaires

Rédigé par L'oiseau au fond à gauche

Publié dans #Les écoutes

Repost0

Publié le 14 Mars 2013

4ème Ecoute du 24 mars 2013 : La tension au départ

Un peu haletant-e-s, les mains qui se serrent, le cœur qui tremble… C’est l’heure d’y aller, maintenant. Sifflet sur quai de gare, corne de brume dans le brouillard, quelques pas... C’est l’heure.

Rendez-vous pour une séance d’écoutes en déplacement immobile. Les coussins, les chaises et les tapis sont toujours au Transfo et attendent votre attention tranquille. Documentaires, fictions, évasions sonores… Venez partir un peu.

Programme :

Rendez-vous le dimanche 24 mars à partir de 15h au Transfo 57, avenue de la République à Bagnolet (93). (Métro Gallieni ou Robespierre)

Pour vous inscrire à la newsletter, envoyez votre mail à l'adresse loiseauaufondagauche@gmail.com

Voir les commentaires

Rédigé par L'oiseau au fond à gauche

Publié dans #Les écoutes

Repost0

Publié le 14 Mars 2013

Nous continuons à nous promener dans Montreuil et alentours, troisième rendez-vous et troisième lieu, pour une séance de diffusion d’œuvres sonores, à partager collectivement. Venez tranquillement vous poser sur un coussin, vous caler sur une chaise ou vous allonger sur un tapis, les oreilles ouvertes et collées au combiné… Documentaires, fictions, échappées sonores… La programmation, toujours aussi éclectique, prendra cette fois une tonalité… téléphonique.

bip...bip…bip…bip…bip…bip…bip…bip

Allo, allô.

Le thème est donc cette fois ci le téléphone, compagnon discret de certains moments de vie. On rit, on pleure, on écoute, on tempête, on grelotte. Lui, imperturbable, transmet ces sonorités sans mot dire.

Allo, allô. Deux interjections comme la promesse d’un échange. Alors, on décroche et on s'installe sur des coussins le 20 janvier au Transfo !

Apportez vos coussins !

Au programme

---Les Chantal Dumas, de Chantal Dumas, 12min54, Rappel (Québec)

Chantal Dumas part à la recherche de ses homonymes grâce à l'annuaire téléphonique. Allô ?

---Binaire, de Algojo (Algojo, 4min40, Rappel (Québec).

Jeu sonore autour d'une discussion téléphonique contractuelle.

---Y'a d'la friture dans la rue, de Jean Routhier, 0min28, Rappel (Québec).

Ca frite au téléphone.

---Green green, Doyon & Demer's, 1min43, Rappel (Québec).

Les couleurs téléphoniques.

---Entre les lignes de Yves Robic, 52min, ACSR (Belgique).

C’est le voyage d’un père et de sa fille qui apprend à lire. Mais entre les lignes, c’est l’histoire de sa famille qu’elle va découvrir.

---Je suis pas là, de Charles Pennequin, 5min37, Silenceradio.org.

L'équipe de Silence Radio a fixé un rendez-vous téléphonique à Charles Pennequin pour enregistrer sa pastille. Malheureusement, il ne décroche pas. Le répondeur s'enclenche.

Message.

--Violent femmes, de Jeanne Robet, 4min24, Arte radio.

Une femme enregistre sa belle-mère à son insu. A partir de cette cassette trouvée, Jeanne Robet fragmente et remonte leur dispute autour de certains mots-clés. Conflit, violence verbale, absurdité : dialogue de sourdes.

Et encore d’autres fritures sur la ligne...

Nouveauté : La pelle sonore !, c’est une invitation à réaliser vos propres pièces sonores suivant la thématique proposée par L’Oiseau au fond à gauche. A vos combinés !

Pour vous inscrire à la newsletter, envoyez votre mail à l'adresse loiseauaufondagauche@gmail.com

Affiche séance d'écoute du 20 janvier 2013

Affiche séance d'écoute du 20 janvier 2013

Voir les commentaires

Rédigé par L'oiseau au fond à gauche

Publié dans #Les écoutes

Repost0

Publié le 14 Mars 2013

C’est la deuxième séance de diffusion d’œuvres sonores que nous vous proposons, un moment à partager collectivement. Venez tranquillement vous poser sur un coussin, vous caler sur une chaise ou vous allonger sur un tapis, les oreilles ouvertes… Documentaires, fictions, échappées sonores… On vous promet une programmation toujours aussi éclectique, sortie tout droit de la glacière... Ça va frissonner sévère. Et n’hésitez pas à rejoindre notre collectif !

Le deuxième thème est donc celui de la chambre froide : on y dort, on y passe, on s’en échappe, on y finit. Des lieux qui enferment, frigorifient, mais préservent parfois aussi. Pour comprendre, on met la tête dans le frigo, et on écoute le bzzz incessant et glaçant… Le froid fait du bruit, oui, c’est ce que nous découvrirons le 18 novembre à partir de 16h à la Parole Errante.

Nouveauté : La pelle sonore !, c’est une invitation à réaliser vos propres pièces sonores suivant les thématiques proposées par L’Oiseau au fond à gauche. Demandez à être inscrit sur la mailing-liste pour être tenus au courant.

Plus d’infos : loiseauaufondagauche@gmail.com

Apportez vos coussins !

Au programme

Tombeaux ouverts (quelques épisodes choisis par nos soins), Jeanne Robet, création en résidence au 104 2010

Imaginez vos funérailles… Proposition faite par la réalisatrice à des volontaires, hommes et femmes de tous âges, invités à fantasmer leur enterrement. La mise en sons des envies de chacun devient un terreau pour l’indicible, l’interprétation : se jouer de sa propre mort et imaginer la trace, audible, qu’on laissera aux proches et au monde.

Couleur chair, 10min, documentaire de Georges Morère, 2011, arteradio.com

Faut-il embellir les morts ? Les rendre propres et souriants ? Certaines familles remercient les artistes du salon funéraire. Loin des regards, une stagiaire apprend à pomper le sang et les viscères, à boucher les orifices... En contrepoint s'élève, franche et poétique, la voix d'un pieux catalan et celle d'un petit-fils dévoué. Comment aimer les morts ?

Devenir patient, 45min, documentaire de 6ta, 2011

Réalisé à la clinique privée de Soins de Suite et Réadaptation (SSR) de Romainville. Entre gestion productiviste, isolement partagé, pouvoir médical et solitude collective, les patients font le récit de leurs quotidiens en contradiction avec les discours médiatiques de l'établissement.

Tu voudras vivre, 25min, documentaire de Théo Boulenger, 2010

Un vieil homme malade et sa femme. Qui n'en peut plus de cette vie à le soutenir. C'est féroce et tragique. Mais surtout très tendre. Sans artifice, le micro tenu par le petit fils de ce couple a fait jaillir ce qui était caché : la peur de la mort, la peur d'être seul.

et d’autres surprises sonores…

2ème Ecoute du 18 novembre 2012 : Chambre froide

Voir les commentaires

Rédigé par L'oiseau au fond à gauche

Publié dans #Les écoutes

Repost0